Showcases

Selection artistes Visa For Music 2020

Pour sa 7ème édition, Visa for Music a sélectionné 17 groupes et artistes talentueux, marocains ou résidents au Maroc, que nous vous invitons à découvrir à travers leurs sessions vidéo enregistrées pour l’occasion. Originaires de différentes régions du Maroc, les artistes de cette année représentent des styles musicaux très variés, allant du jazz au rap en passant par la musique traditionnelle marocaine.

 

JUBANTOUJA 

 

Jubantouja est un groupe de musique alternative fondé en 2016 à Azilal, avec un répertoire d’un album de 7 chansons et 4 singles. Le groupe travaille sur la musique traditionnelle et locale et la présente avec un nouveau regard, sous un mélange de musique et de rythmes internationaux, avec un style spécial et original, leur musique s’inspire des paysages et de la riche culture de leur région du Haut Atlas.

Juba enfant, a appris la musique avec son père et a découvert les paysages de la vie de ses ancêtres. Aujourd’hui, il exprime tout cela et sa voix semble sauter doucement sur les rochers des cascades. 

 

RHITA NATTAH

RHITA NATTAH est une chanteuse marocaine indépendante, auteur-compositeur et producteur en devenir.

Sa voix est souvent décrite comme unique car elle a des vibrations arabes et africaines.
En 2017, les collaborations de Rhita avec le groupe suisse Kadebostany ont atteint plus de 100 millions de vues.

En 2018, Rhita a fait parler d’elle lorsqu’elle a interprété plusieurs chansons nigérianes avec son époux et producteur Samir El Bousaadi. Ses reprises ont été décrites comme donnant un nouveau look à l ‘AFROBEAT. 

En 2019, la chanteuse marocaine a commencé à travailler avec Samir El Bousaadi sur sa propre musique, la chanteuse parle de son style comme un nouveau son de la musique traditionnelle marocaine, ajoutant parfois des lignes arabes à des paroles anglaises, un mélange qui charme son public.

 

ARNAUD N’GAZA

 

Né en Côte d’Ivoire, Arnaud N’Gaza s’orientee rapidement vers la musique.

Inscrit à la chorale de sa localité ; il est admis après son BEPC au lycée d’enseignement artistique d’Abidjan où il sera chef d’orchestre. Il commence une carrière de bassiste et contrebassiste dans un grand club de jazz et multiple les expériences musicales dans les studios allant de concerts en festivals. Il collabore avec de nombreux artistes de renommée internationale. Influencé par le jazz, Arnaud N’Gaza puise sa richesse musicale dans les rythmes folkloriques de la Cote d’Ivoire et de la chaleur des sonorités Africaines. Arnaud N’Gaza enrichit sa musique en poursuivant sa carrière au Maroc où il réside depuis 2013. Il se produit sur de nombreuses scènes marocaines.

 

SNITRA

 

Fondé en 2015, Snitra (qui signifie guitare ou instrument à cordes en darija) est un groupe de fusion marocain profondément ancré dans la culture musicale de la région orientale, dont viennent ses huit membres. La musique envolée parfois joyeuse et parfois sombre de ce big band Oujdi est une ode à l’identité musicale nord-africaine où gnawa, reggada, gharnati et issawa fusionnent avec du rock, reggae et jazz.

En 2019 le groupe commence à se produire hors de la région orientale en participant au tremplin du festival Jawhara Jeunes Talents en juillet et finit par remporter le premier prix de la catégorie Fusion du prestigieux tremplin du festival ‘‘L’boulevard’’ à Casablanca en septembre.

 

NAJI SOUL

 

Naji Soul est un chanteur, parolier, compositeur, et guitariste originaire d’Agadir. Il multiplie les performances à travers le monde pour partager ses chansons et son amour de la musique.

Il a développé une profonde connaissance et une certaine admiration pour des types de musique variés, avec une préférence pour le jazz, le rythm&blues, et la “world music”, le tout métissé aux couleurs d’Afrique du Nord. 

Ses textes en Amazigh, Darija, français et anglais sont inspirés de sa vie qutoidienne et de ses expériences personelles. Ils se caractérisent par leur universalité, et leur volonté de promouvoir la paix, l’égalité et la tolérance.

BABEL

Babel est un groupe de ROCK fusion formé en 2007 dont les cinq membres sont originaires de Mohammedia. Leur son est le fruit d’un savant mélange de plusieurs styles et influences musicales. Leurs titres reflètent une belle énergie et les diverses émotions qu’expriment ces cinq artistes. Le but du groupe est de pouvoir mettre en valeur une fusion rock en l’ouvrant sur la culture marocaine. Après avoir participé à différentes manifestations et festivals nationaux, et après avoir été élu meilleur groupe de fusion de Génération Mawazine 2011, Babel a eu l’occasion de rencontrer le producteur RedOne pour collaborer pour la sortie du titre et du clip «Feels So Right» qui a connu un franc succès. Le groupe a également participé à la tournée Génération Mawazine et au festival Mawazine, pour se produire ensuite dans plusieurs concerts et événements caritatifs. Le groupe a été accueilli dans différentes villes du royaume, notamment à Agadir où il a été agréablement surpris par un grand accueil de la part des fans. Pour l’année 2020, Babel est en cours d’enregistrement d’un nouvel opus.

LEILA

 

Native de Oujda, Leila a grandi dans l’Est du Maroc, une région riche en patrimoine musical tel que le Regada, Arfa, Mechiakha, Gharnati, Rai, sans oublier le Chaâbi algérien. Mélomane depuis son plus jeune âge, Layla enregistre à quinze ans son premier single, un écho à ses racines régionales teinté d’influence de la world music. 

En 2015, elle forme “Snitra”, son premier groupe avec lequel elle effectuera une tournée de concerts ponctués par une résidence artistique à Nouakchott en Mauritanie en 2017. Leila quittera ensuite Oujda pour s’installer à Casablanca où la scène musicale est en effervescence. Sa voix valse entre la fragilité et la puissance, et sa musique est un mélange harmonieux des différents styles de sa région qu’elle marie avec grâce et légèreté à ses influences Rock, Reggae et Blues.

 

HASBA GROOVE

 

HASBA est un groupe marocain de fusion qui a vu le jour dans la ville de Safi en 2006. Il a démarré son activité avec l’idée de creuser dans les profondeurs de la réalité sociale, du vécu à la fois simple et complexe pour créer des textes engagés et ancrés dans ce vécu. L’orientation de ce groupe novateur vise à donner une touche de modernité à la musique traditionnelle sans pour autant toucher à son authenticité. En effet, en y introduisant des arrangements Rock, des instruments électriques tels que la basse, la guitare et le synthétiseur, et en s’imprégnant des rythmes de Chaabi, Pop, Music-électronique, Gnawa, Salsa, jazz, Reggae et Rock, le groupe génère une musique reflétant le mariage cohérent de la modernité et l’authenticité.

 

TASUTA N-IMAL

 

Tasuta n-imal, veut dire “génération future” en Amazighe. Le groupe a pour ambition de transmettre aux jeunes générations l’histoire, les valeurs et la manière de vivre des groupes nomades du désert et des habitants du sud-ouest de l’Anti Atlas, région d’où les membres du groupe sont issus. Leurs textes reflètent les difficultés de ces groupes sédentaires et nomades, afin de partager avec le reste du monde leur culture ainsi que leurs valeurs de tolérance, d’amour,  de paix et de résistance. Leur musique s’inspire d’un héritage musical divers, mêlant le blues et le rock, les sonorités nomades comme celles de l’Anti-Atlas.

JAZZ’AMAZIGH

 

Meryem Aassid est une auteure, compositrice de la musique amazighe et internationale. Née en novembre 1996 elle rejoint la chorale de l’Institut royal de la Culture Amazighe (IRCAM) à l’âge de 7 ans. A 17 ans, elle rejoint son premier groupe de musique funk/rock.En 2015, elle crée un duo avec la pianiste professionnelle marocaine Houda Lakkaf, avec qui elle ravive et modernise les chansons amazighes du 20ème siècle.  En 2017, elle rencontre Oussama Chtouki avec qui elle conçoit le projet « Jazz’Amazigh ». Il s’agit d’une démarche artistique qui explore la musique amazighe, en la mêlant à la musique internationale, et spécialement le jazz.  Le premier album enregistré est intitulé « Seyh A Tawenza », « Empower yourself, you women ! », et inclut des chansons en Tamazight et en Anglais.

 

AISSAOUI

 

Dans le Sahara, et particulièrement au Maroc, la musique traditiopnelle a un rôle très important dans la société. Elle est très riche dans sa diversité (Madih, Guedra, etc). Le groupe des Aissaoui, né en 2004, perpétue cette riche tradition musicale, tout en y apportant une touche moderne, sous la direction de Habib Aissaoui. Le groupe se produit dans les grandes manifestations culturelles de la région mais également d’autres villes du Maroc, sans oublier plusieurs émissions de télévision, régionales et nationales. Les Aissaoui ont ainsi participé au festival de la musique Hassani de Dakhla, le festival “Rawafid Azawan” de Laâyoune, et le festival d’Assilah. 

 

 

THE SOUISSI BROTHERS

 

Ali et Hassan Souissi ont étudié la guitare classique au Conservatoire de Rabat puis à Paris à la Schola Cantorum de 1981 à 1986 avec Javier Hinojosa. 

De retour au Maroc, motivés par leur passion et leur amour pour la culture musicale marocaine, ils changent de cap pour explorer avec leur frère Hamza (bassiste) de nouveaux horizons musicaux fusionnant musiques marocaines avec le Jazz. Ils ont par ailleurs enregistré une dizaine de musiques de films marocains.

 

SONIA NOOR

 

Sonia Noor est une artiste marocaine, chanteuse, guitariste et compositrice. Passionnée de musique depuis l’enfance, elle s’initie au chant et à la guitare en autodidacte. 

Son univers musical reflète son identité culturelle où des rythmes gnawa et orientaux s’allient aux influences soul et pop. Son dernier titre, “Mra ou Mermora”, en featuring avec le célèbre DJ Mr. ID est un hommage à la Femme marocaine. 

Depuis Septembre 2017, Sonia Noor fait la promotion de son EP avec Maroc Live Entertainment Group, qu’elle partage en invitant son public à un voyage intérieur, le temps de quelques mélodies.

 

HADRA CHEFCHAOUNIA 

 

Hala Bensaid est originaire de Chefchaoun. C’est là qu’elle a étudié à l’institut musical où elle a excellé en matière de musique andalouse. Elle a commencé sa carrière à un jeune âge avec des participations nationales et internationales. À l’âge de 14 ans, elle fait sa première participation au 10e Festival national de musique andalouse à Chefchaoun. Le groupe Chefchaouni de Rahum Al-Baqali l’a adoptée comme une voix principale. Hala Bensaid s’est démarquée aussi par son énergie spirituelle, qui a permis à ce groupe de se distinguer. Elle représente le Maroc dans plusieurs festivals internationaux.

KHTEK 

 

Originaire de la petite ville amazighe de Khemisset, Khtek (qui signigie “ta soeur” en marocain), Houda Abouz de son vrai nom, est le nouveau visage du rap marocain. Elle commence à écrire des chansons en 2016, et n’hésite pas à aborder des sujets tabous. Si les femmes sont encore peu présentes dans le devant de la scène, une nouvelle génération commence à se faire entendre, portée sans doute par les réseaux sociaux et l’émancipation de la femme marocaine.

Le rap libre et créatif de Khtek n’hésite pas à prendre le contre-pied des traditions du royaume. Son dernier clip, KickOff, a été vu plus de 1 million de fois sur Youtube. Elle y raconte les inégalités de la société et les aléas du rap marocain. Sans langue de bois et avec une facilité déconcertante. 

D33PSOUL

 

Né à Essaouira au Maroc, Ahmed Salim Essalmi aka D33pSoul, baigne très tôt dans la musique. Dès l’âge de 7 ans il commence par jouer du piano, puis très vite de la guitare, de la batterie, du violon et du saxophone. Aujourd’hui Directeur Artistique de Palm Therapy Sounds, il crée d’abord un remix d’Edith Piaf qui le fait connaître de la scène francophone puis d’autres de Fairuz, de Amr Diab, de Um Kolthoum qui lui donnent une visibilité au niveau du Moyen Orient en cumulant des millions de vues. Il revisite également les sons pop du moment tels que Ed Sheeran, Maroon 5, Dua Lipa, ou encore Justin Bieber. Il est aujourd’hui auréolé de très nombreux succès et sa musique est écoutée dans le monde entier. Il officie comme DJ dans les clubs les plus prestigieux entre l’Afrique, l’Europe et le Moyen Orient où il ne cesse de proposer des sets raffinés et pointus aux sonorités mêlant Orient et Occident. 

 

FIGOSHIN

 


Saddok, Né le 04 Novembre à Taza, résident à Ifrane, Maroc, artistiquement connu sous le nom de Figoshin (alias YA SHIN), est un rappeur marocain. Il a seulement 20 ans, Figoshin Fût ses premiers pas en partageant ses vidéos de Rap sur facebook en 2015. Le feedback positif des internautes qu’il a reçu sur les réseaux sociaux lui a donné un coup de pouce pour sortir son premier single Yema la mêm année. Ainsi Figoshin consacrera quatre années de travail passionné pour son premier EP, qu’il a nommé D.A.F, apparut le 02 Mars 2019.

YouTube
YouTube
Instagram