Lucibela

Tout droit venue du Cap-vert, Lucibela tient une capacité à explorer les graves à la façon des grandes sambistas brésiliennes et à y ajouter un vibrato en forme de frisson. Lucibela appartient à une nouvelle génération décomplexée, qui s’empare de la guitare, du cavaquinho, du saxophone, de l’accordéon, du violon, de tout le capharnaüm des îles pour le passer au shaker de la civilisation des tablettes et de la télévision.